Hello Perle de l’Eternel, j’ose croire que tu vas bien par la grâce de Dieu. Je te partage un article qui change un peu. Etant maman, j’ai eu à cœur de demander à une merveilleuse maman de nous parler de l’alimentation de nos enfants.
Je te laisse découvrir l’article d’Ornella BATSIMBA, qui est coach en Parentalité et fondatrice du concept « OH BABY FOOD ».


Perle de l’Eternel, je souhaiterais te partager un sujet très important qui
concerne l’alimentation de nos enfants. En tant que parents, nous souhaitons le meilleur pour nos enfants et le meilleur aussi passe par l’alimentation. La santé de nos enfants en dépend.
Cependant, en occident en particulier, nous sommes confrontés/poussés à
consommer de manière directe ou indirecte. Parmi ces produits de consommation, nous retrouvons les aliments.


Dans cet article, nous verrons :
  • L’importance d’une bonne alimentation dès le bas âge pour la croissance de nos enfants.
  • Les dangers d’une alimentation à long terme basée sur l’utilisation des produits transformés.
  • Quelques astuces pour se nourrir sainement même avec un petit budget.

“Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.” Proverbes 22 verset 6

L’importance d’une bonne alimentation dès le bas âge pour la croissance pour de nos enfants.


Lorsque le bébé vient au monde, le sein maternel pourvoit à tous les besoins nutritionnels (vitamines, sels minéraux, oligo-éléments, protéines…) dont votre bébé a besoin pour bien grandir.
De plus, les anticorps passent par le lait de la mère et permettent au bébé d’acquérir un renforcement de son système immunitaire, même pour les années à venir.
L’allaitement est un choix personnel, les conditions d’accouchement peuvent jouer sur la capacité ou non d’allaiter son enfant. Cependant, si vous le pouvez, je vous recommande cette expérience unique même si vous alternez avec le lait infantile.

La phase de diversification

Au bout de 6 mois, le lait maternel et le lait infantile seul ne suffisent plus à combler les besoins nutritionnels du bébé. Il faut alors introduire des aliments solides : c’est la phase de diversification. C’est un moment très important car il s’éveille au goût.
Quoi de mieux que de lui faire découvrir les bonnes choses pour la première fois…hum.


Privilégiez alors des purées, compotes ou repas “faits-maison”. Vous pouvez
également ajouter à vos purées un filet d’huile végétal, riches en acides-gras essentiels tel que l’huile de Colza, l’huile de Noix (toutes deux riches en Oméga-3), l’huile d’Olive.
En effet, ces huiles riches favorisent l’échange nerveux au niveau du cerveau. Ce qui contribue au bon développement du cerveau du nourrisson.

Avantages

L’avantage de faire vous-même les plats pour votre bébé réside dans le fait de l’habituer au goût des bonnes choses. Même en grandissant, il se souviendra des bons plats de sa maman.
Nourrit l’enfant selon tes voies et même lorsqu’il sera grand, il s’en rappellera.

Autre avantage, préparer soi-même les repas est plus économique qu’acheter du “tout-prêt” ou des produits transformés (nous les verrons en détail dans la troisième partie de cet article).

Limiter l’utilisation de la boîte de conserve ou du plat surgelé.

Je suis consciente que nous n’avons pas forcément le temps ou la capacité de cuisiner chaque jour pour nos enfants en raison des activités du quotidien qui nous incombent en tant que maman. Etant moi-même mère de deux enfants en bas-âge (2ans et 5 ans), cadre en entreprise et entrepreneure coach en Parentalité, je peux donc vous dire oh combien je vous comprends.
C’est pourquoi ne culpabilisez pas s’il vous arrive de réchauffer une boîte de conserve ou un plat surgelé ! Simplement limitez-en la fréquence d’utilisation et utiliser des techniques de conservation de vos repas (congélation, stérilisation…) pour gagner du temps après une rude journée de travail.

Les dangers d’une alimentation à long terme basée sur l’utilisation des produits transformés

Que veut dire “produit transformé” ? On peut synthétiser la définition de “produit transformé” par “reconstituer un produit naturel grâce à l’ajout d’arômes et d’additifs via un processus de fabrication industrielle”.
En clair, le but est de reconstituer une recette “faite-maison” mais de manière industrielle avec une formule qui permet à la recette de maintenir le même goût et la même texture dans le temps.
Ce qu’il est important de savoir c’est qu’à travers la fabrication industrielle, les techniques qui sont souvent utilisées pour élaborer le produit dégradent les ingrédients de départ (cuisson à forte température, perte des vitamines, altération du goût)…
C’est pourquoi les industriels doivent rajouter des vitamines, du sel, du sucre ou desadditifs.

Sélectionner les produits les plus sains pour nos enfants

En achetant ces produits hautement transformés, nous ne contrôlons plus vraiment ce que nous donnons à manger à nos enfants.
Or, en tant que parent, notre responsabilité est grande. Nous devons avoir conscience de l’éducation alimentaire pour préserver nos enfants des effets néfastes de l’ingurgitation par excès de ces aliments (excès de sucre, de sel ou de produits chimiques) afin de les maintenir en santé.

C’est donc à nous de sélectionner les produits les plus sains pour nos enfants en lisant les étiquettes, en reconnaissant les ingrédients à éviter, les additifs qui peuvent poser problème…

Petits plus qui peuvent nous permettre de bien gérer nos achats alimentaires

Il existe des applications qui permettent d’évaluer simplement en scannant le code-barres du produit (ex: YUKA).

La France a également mis en place le Nutri-score avec un système de 5 couleurs qui est un système d’étiquetage nutritionnel basé sur 5 couleurs du vert au rouge et avec une lettre allant d’A à E établi en fonction de la valeur nutritionnelle (riche en gras, riche en sucre, riche en sel).
Cette étiquette commence timidement à se voir en rayon. Cependant, ce système est soumis au volontariat, aucun caractère obligatoire n’est pour le moment adopté à l’égard des industriels.

Quelques astuces pour se nourrir sainement même avec un petit budget.

A une période de ma vie, les temps étaient vraiment difficiles pour moi. J’étais étudiante en Master en Alternance et enceinte de mon enfant en même temps, au grand désespoir de mes parents.
Ne vivant plus chez eux, il fallait que je me débrouille avec les faibles moyens que j’avais.


Malgré ma situation précaire, je tenais tout de même à offrir à mon enfant, tout ce que je pouvais pour son bien-être, même en ce qui concerne son alimentation.
C’est donc durant cette période de désert que j’ai trouvé ces petites astuces qui m’ont aidées de manière non-négligeable à nourrir sainement mon enfant avec un budget limité !

Les petites astuces :
Les grandes surfaces

1°) Acheter des fruits et légumes frais en grandes surfaces sur les stands “tout à 1e”: vous trouverez sur ces stands des fruits et légumes de bases comme les tomates, les carottes, les pommes de terre, les oignons, les bananes… pour 1e le kg seulement.

Privilégiez également les fruits et légumes de saison car leur prix est plus abordable qu’en hors-saison.
Certes, il ne s’agissait de la meilleure qualité parmi tout ce que l’on pouvait trouver sur le marché, mais j’avais trouvé là, une solution qui répondait à mon contexte du moment et qui pour moi était plus favorable que les produits industriels.
Je me confectionnais ainsi mes sauces, purées et compotes en grande quantité pour un prix très raisonnable.
De plus, je maîtrise ce que je mets dans mes plats (pas d’ajout supplémentaire de sel ou de sucre en fonction des recettes).
Résultat, j’obtiens mes petits-pots sains, goûteux et apprécié par mon fils, tout en restant dans mon budget.

La congélation de ces petits-pots me permettait de planifier mes repas sur plusieurs jours.
De quoi être plus sereine pour le quotidien de mon enfant.

Les promos

2°) Etre à l’écoute des promos intéressantes: il peut s’agir d’achat en gros
(l’achat d’une botte de poireaux au lieu d’être vendu à l’unité par exemple), de produits en fin de série ou de rabais exceptionnel.
Ces offres promotionnelles peuvent être une aubaine pour vous, ouvrez bien l’oeil !

Les tickets restaurants

3°) L’utilisation des tickets restaurants : si vous travaillez dans une entreprise qui propose des tickets restaurants (ou carte tickets restaurant), vous pouvez avec ces tickets, acheter vos fruits, légumes, lait (infantile ou autre) et pleins d’autres produits alimentaires en fonction des magasins (voir le site internet du shop souhaité pour connaître la liste des produits éligibles aux tickets restaurant).
Vous pouvez même acheter vos viandes et poissons avec vos tickets restaurants chez certains artisans partenaires.

Je trouve que ce système est une vrai bouffée d’air.

En effet, ce mode de fonctionnement soulage votre compte car via vos tickets restaurants vous avez une réserve d’argent à allouer au budget nourriture de votre foyer. Vous évitez donc de piocher dans votre compte et vous pouvez même faire de l’épargne pour préparer vos projets futurs.
Personnellement, c’est ce qui nous a aidé à préparer nos vacances familiales à l’étranger.

En conclusion

Toute mère souhaite transmettre des valeurs à ses enfants, les éduquer avec des principes ainsi que leur progéniture.
Voici un domaine d’éducation, souvent considéré à moindre mesure qui est
l’éducation alimentaire. Nous devons éduquer nos enfants à manger sainement et le meilleur enseignement passe par l’exemple.

Le fait d’habituer vos enfants dès le bas-âge, au goût des bonnes choses (fruits et légumes, plats faits-maison etc…) contribue à garder en sa mémoire une base gustative saine avec laquelle il va grandir et déployer à son tour avec sa propre progéniture.
D’une part, vous maintenez votre enfant en santé d’autre part, vous préparez la nouvelle génération à venir perpétuer ces bonnes habitudes.

Nous avons vu que néanmoins, nous pouvons être dans l’incapacité de cuisiner soi-même tout le temps et d’avoir recours à des plats industriels tout prêts.

Par conséquent, si vous êtes amenées à acheter ces produits industriels, choisissez de préférence :

  • Les produits dont la liste des ingrédients est la plus courte possible
  • Les produits dont la position du sucre ou sel est la plus éloignée.


Nous avons également noté que ce n’était pas forcément très cher de bien manger et qu’en appliquant certaines astuces, il est possible de réaliser des mets sains avec un faible budget.
J’espère que cet article vous aidera à mieux appréhender la question de
l’alimentation pour vos enfants.
Il n’y a pas de mère parfaite, juste des mères qui font de leur mieux pour le bien-être de leurs enfants.

Si vous avez besoin d’accompagnement personnalisé, vous pouvez me contactez à cette adresse email: obatsimba@gmail.com

Vous pouvez également me suivre sur les réseaux sociaux:

Facebook ● YoutubeInstagram

Perle de l’Eternel, tu aimes cet article? Je t’invite à le partager. Clique ici pour voir d’autres articles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *