perle maman

20 ans et déjà maman

jeudi, juillet 13, 2017




Bonjour Perle de L’Éternel,


J'espère que tu vas bien et que tu passes une bonne et sainte journée par la grâce de Dieu.


Aujourd'hui, je vais te parler de l'un des plus beaux moments de ma vie mais aussi un événement qui n'a pas été des plus simples.
Je fais cet article, car beaucoup de jeunes filles comme jeunes hommes ne pensent peut-être pas au travail de parents car oui c'est un travail. Certains sont tellement amoureux qu'ils se disent que même si ce n'est pas encore solide, qu'ils n'ont pas passé le cap crucial, ils peuvent quand même fonder leurs familles, car ils s'aiment tant, moi j'ai envie de te dire que cela ne fonctionne pas pour tout le monde et qu'en bien ça fonctionne, cela occasionne de nombreuses blessures. Je pense aussi à ses jeunes filles qui portent la vie, qui, sont pleines de joie, mais qui sont au bord du gouffre, car dans leurs entourages, elles reçoivent pleines de paroles négatives. 
Je te partage donc mon expérience à travers cet article.

"Le commencement"

Le 1er jour  j'ai su que je portais la vie, j'étais si heureuse, souvent quand on est jeune, on aime bien dire, mais c'était un accident, je n'aurai pas pensé..., souvent par peur, j'avoue qu'au début moi-même je l'ai dit, mais avec la joie de dire maintenant que ma fille n'était pas un accident.
Quand Dieu m'a accordé cette grâce, c'est vrai que je ne pensais pas à l'impact que cet événement aurait eu dans ma vie, je voyais l'avenir tout en rose, et même s'il y avait de l'orage, je me battrais pour nous. A cette époque, tu m'aurais parlé de discernement, je t'aurais dit, mais c'est quoi? Tu m'aurais parlé d'intimité avec Christ, ta parole serait tombée comme dans une terre asséchée. J'étais un vrai bébé spirituel, mais je savais que Dieu m'aimait.
Au début de cette grossesse, ce fut très, dur, car étant jeune, certaines personnes qui m'entouraient voulaient que j'avorte et moi j'y étais contre. Vous êtes jeunes, vous avez toute ta vie devant vous, comment allez vous faire?
Je comprends maintenant devenue mère que l'on peut se poser des questions sur l'avenir de nos enfants et que l'on souhaite faire tout ce qui est bon pour eux jusqu'à nous-même agir sans discernement. Mais ce que je sais, c'est que c'est ton choix et non celui de x ou y, que faire un acte que nous-même nous ne désirons pas ne laissera rien de bon. Et pour finir je pense qu'il vos mieux assumer ses responsabilités que se voiler la face.

"Prendre son courage à 2 mains"

J'ai beaucoup pleuré, je pense que depuis le début de la relation avec le papa, le moment de ma grossesse de miss K, surtout le début, c'est le moment  j'ai plus pleuré et supplié Dieu(hé, oui, à un moment, malheureusement je priais ardemment que quand j'avais des soucis). J'ai tenu par la grâce  de Dieu et j'ai franchi le 1er trimestre, j'avais tellement envie de le voir terminer. A cette époque j'étais indépendante financièrement, car je faisais des études supérieures en alternance, diplôme que j'ai obtenue à mes 6 mois, j'étais tellement heureuse, car ça m'a prouvé que je suis allé jusqu'au bout et j'avoue que je me suis dit aussi que ça prouverait à ceux qui m'entouraient que j'ai réussi même en étant enceinte si jeune; grâce à Dieu. Je rends gloire à Dieu, car j'ai pu payer les frais médicaux, ce qu'il fallait pour miss K..


"C'est du bonheur mais ce n'est pas un jeu"

J'ai accouché de la magnifique princesse de Dieu alors que je n'avais que 7 mois de grossesse, et le rôle, les grandes responsabilités des parents commencent. C'est une grande aventure à ne pas prendre à la légère et encore plus pour les couples qui ne sont pas encore prêts, car c'est un couple qui n'est pas solide et donc la nouvelle famille peut être très vite ébranlée.
Pour ma part pour à l'arrivée de Miss K tout s'est bien passé, nous formions une petite famille, après mon congé maternité, j'ai facilement retrouvé du boulot et papa lui ai retrouvé quelques mois après, Dieu merci.
Mais tu sais, Dieu ne te lâchera pas, et le voile que tu as, il le déchirera, c'est une phrase que je me dis à moi-même, car oui Dieu ne m'a pas abandonné. Car oui j'avais un voile, la situation se dégradait, car comme dit plus haut un couple qui n'est pas préparé le grand risque est que tout se casse.
Dieu ma tellement bénit et je lui suis très reconnaissante, j'ai pu accueillir dans de bonnes conditions ma 1ère miss K.
Mais sait que la désobéissance est telle qu'une graine que tu plantes dans la terre, et ce que tu récolteras sera amère. Ce que j'ai récolté, c'était des pleur, de la peine, la tristesse.


"L’Éternel agira en ma faveur. Éternel, ta bonté dure toujours, n'abandonne pas les oeuvres de tes mains." Psaume 138 verset 8.


"Conclusion"

Perle de L’Éternel, je viens te parler à cœur ouvert de mon expérience, car ce que je souhaite te donner comme conseil, c'est de faire les choses par étapes. Le discernement est tellement important et encore plus quand tu construis une relation amoureuse. Et aux Perles de L’Éternel qui sont des mamans précoces, sachez que rien n'est fini, mais si tu marches avec Dieu, tout peut commencer, si tu donnes ton oui à Jésus. Aux parents de ses jeunes mamans, ne les abandonnez pas, c'est important d'avoir du soutien. Et si tu n'as plus personnes autour de toi tu sais que Dieu est là, écoute il résonne en ton cœur, c'est lui la vérité. A toi qui veux garder le souffle de vie qui grandit en toi, éloigne toi des paroles de mort.
Et surtout pose toi les bonnes questions avant d'agir : Êtes-vous prêts, à concrétiser cet amour? Cet amour vient-il de Dieu? Cet enfant est-il là pour garder, monsieur, ou, par amour?

N'hésite pas à partager cet article autour de toi, et si tu connais quelqu'un dans cette situation, soit là pour elle. Partage lui l'amour de Jésus. Et surtout n'hésite pas à laisser ton commentaire

Je t'aime, tu es si importante pour notre Seigneur et pour moi aussi.

You Might Also Like

0 commentaires